Dopis IVČRN prezidentu Macronovi (francouzsky)

Monsieur le Président,

Tout d’abord, laissez-nous vous féliciter et, en particulier, à votre femme, de gagner l’élection présidentielle. Nous respectons, bien sûr, la décision des citoyens français que vous, et pas Mme Le Pen, deviendrez le haut représentant de la France et nous ne remettrons pas en question la régularité de cette élection. Nous percevons la situation comme étant essentiellement une confirmation du cours actuel « pro-européenne » de France, un cours (non seulement dans votre pays) de fait et de droit qui remplacera graduellement la culture européenne et la loi par «la culture» et «la loi » islamique. Notre initiative, Monsieur le Président, comme la plupart des citoyens de la République tchèque et les pays de Visegrad (pour des raisons surtout légitimes) n’a jamais caché ses objections aux pays musulmans ayant développé des technologies nucléaires. Nous savons aussi que vous même considérez la part du nucléaire dans le mix énergétique en France trop élevé, et votre objectif est de réduire ce pourcentage. Cependant, nous considérons votre plan pour la réduction de la part de l’énergie de l’atome inférieur à 50%, avec tout le respect, Monsieur le Président, pas suffisamment ambitieux. Nous vous proposons donc que pendant votre mandat présidentiel toutes les centrales nucléaires françaises seront arrêtées et conservées de façon sécuritaire et les technologie nucléaires sensibles, ainsi que toutes les armes nucléaires françaises seront emportés dans les pays européens plus sûres (lire non-musulmans), par exemple en République tchèque, Slovaquie, Hongrie ou Pologne. De même, nous pensons qu’il est important qu’il y ait une disposition démontrable de la documentation technique pertinente, parce que nous croyons que les capacités nucléaires françaises présentent les risques les plus grandes dans le monde (sauf la Corée du Nord) en raison de la situation de sécurité dans votre pays, la radicalisation croissante de la population musulmane. Cette tâche, Monsieur le Président, ne sera certainement pas sur le plan technique ou logistique simple, mais l’histoire récente a un précédent similaire qui a également eu lieu dans un pays qui a été instable, presque au bord de la guerre civile – nous entendons l’Afrique du Sud. Aussi, cher Monsieur le Président, nous aimerions vous offrir l’asile et l’hospitalité sincère de notre peuple (ou plutôt, pas à vous personnellement, mais aux citoyens français laïques, vous serez en sécurité à l’Elysée, bien sûr). Franchement, si la France, la patrie de Charles Martel, souhaite, en vous, Monsieur le Président, se suicider, il en a un droit inaliénable. Mais vous n’avez pas le droit de nous tirer en bas en charia ou en Shoah nucléaire avec vous. Nous vous souhaitons, Monsieur le Président, Inch Allah, survivre en paix et en sécurité avec vos agents de sécurité à la porte la nouvelle Terreur.

Cordialement,
Iniciativa Islám v ČR nechceme (Iniciative Nous ne voulons pas l’Islam en République tchèque)

 

Překlad do češtiny: http://www.ivcrn.cz/dopis-ivcrn-prezidentu-macronovi/

English translation: http://www.ivcrn.cz/dopis-macronovi-anglicky/

Komentáře

comments